obesite-3

 

Ah ! Voilà un drôle de titre pour un retour sur le blog après plusieurs mois d’absence !!! Mais je dois avouer que ces derniers temps, ce sujet là me préoccupe et j’avais envie d’en discuter un peu avec vous.

Si vous me connaissez un tantinet, vous devez savoir que je ne suis pas mince, ni dodue mais bien obèse. Et je pèse mes mots puisque c’est le terme médical inscrit sur mon dossier chez le Doc. On me dit même être dans l’obésité « morbide ». « Ouhhh ! ça fait peur » comme qui dirait ma petite louloute !

Si je vous parle de cela, c’est plus pour définir le contexte de mes articles dits « MINCEUR » car il faut bien se dire que les astuces minceur que je prodigue ne seront peut-être pas utiles aux femmes qui n’ont que 2 ou 3 kilos à perdre. Les résultats de mes crèmes minceur peuvent être également biaisés par le simple fait que mes objectifs ne sont pas les mêmes. Mais c’est aussi avant tout pour partager avec vous ma vision des choses à ce sujet.

189870_sante

Je l’ai déjà dit sur ce blog, je suis une femme forte coquette mais qui ne revendique pas ses rondeurs. Pour moi, elles ont toujours fait partie de moi car je suis en surpoids depuis presque toujours mais ce n’est pas une fin en soi et surtout, avec le temps et les années qui défilent, plus que le côté esthétique, c’est le côté santé qui me préoccupe. Je vous avais donc fait part en début d’année de ma volonté de reprendre le dessus sur ce mal contemporain qu’est l’obésité et je suis en marche vers cela.

43668217

 

Mon objectif n’est pas un poids à atteindre, ni même une silhouette à définir mais bien un rapport biologique qui me fera me mettre à l’abri des risques de maladies liées à l’obésité. Bon ce serait mentir de vous dire que les chiffres sur la balance n’ont pas d’importance mais ils ne sont en aucun cas un but à atteindre ou un défi à relever. Et je crois que si la plupart des femmes en surpoids comprenaient cela, la réussite serait plus facilement au rendez-vous. Le but de mon combat n’est pas de rentrer dans un vieux jean mais bien d’être à l’aise quand je joue et que je cours avec ma petite fille de 3 ans ! C’est aussi pouvoir monter mes courses seule en haut de mes 3 étages. C’est de pouvoir faire une après midi shopping avec les copines sans me retrouver le soir avec des douleurs aux genoux et sans avoir des chevilles d’hippopotame ! Bref, une vie normale.

 

763611-affiche-du-film-mince-alors-0x414-2

(Mince alors! un film qui vous fera peut-être comprendre le quotidien des Gros!)

On oublie bien trop vite qu’être en surpoids est un handicap au quotidien. Pour la plupart des gens, ce n’est qu’un résultat inesthétique d’une mauvaise éducation alimentaire. Et pour les plus idiots, ce n’est bien sur qu’une simple question de volonté que de perdre du poids ! C’est plus compliqué que cela bien sur et forcément, il y a autant de cas d’obésité que d’obèses !!! Chacun y va de son expérience personnelle ou de ses troubles. Mais pour chacun, ce surpoids est une source de douleur quelle qu’elle soit.

Je ne veux absolument pas rentrer dans le « pathos » avec cet article et je ne sais pas si je m’éloigne de ma ligne éditoriale avec ce sujet. Je cherche nullement à me faire plaindre ou encore monter un comité pour la défense des Gros ! J’aimerais juste que ceux et celles qui vont lire ce billet, vous, que vous soyez mince, rond ou gros, vous vous posiez la question de savoir si vous vous sentez bien et si vous respectez votre corps.

Ces quelques mois où je vous ai un peu abandonné, m’ont vraiment servi à cela. J’ai regardé mon corps, je l’ai analysé, je l’ai touché, et surtout j’ai appris à l’écouter. Je me suis fait aidé de médecins pour cela et je me le suis réapproprié. J’évite de le maltraiter car je suis comme tout le monde, je n’aime pas souffrir ! Mais je lui ai imposé certaines règles et depuis cela, je constate les progrès !!!

shutterstock_20446276

 

« Mais qu’est-ce qu’elle a fait ? » N’est-ce pas la question que vous vous posez ?!?! Et bien contre toute attente, je n’ai rien fait d’exceptionnel sauf peut-être appliqué les règles d’équilibre alimentaire (si vous n’avez aucune connaissance en diététique, n’hésitez pas à consulter un nutritionniste) Surtout pas de régime malheureuse !!! Non que des choses simples comme un repas composé d’1/3 de viande ou poisson, 1/3 de légume et 1/3 de féculent. Et si ce n’est pas possible dans un même repas (perso, je mange au resto tous les jours travaillés), on équilibre sur la journée voire même sur la semaine. Je vous vois venir avec vos sabots… Non non non, ce n’est pas si dur à organiser et à tenir ! Bref avec un peu d’organisation et pour les plus nuls en cuisine, un peu d’aide via le net, on arrive à retrouver une alimentation saine et équilibrée.

Les résultats peuvent être visibles rapidement et sans trop de contraintes. Pour ma part, j’ai perdu 20 kilos en 6 mois sans avoir l’impression d’être au « régime » mais là encore, pensez bien que je suis obèse et que ma capacité à perdre du poids n’est pas la même que pour quelqu’un qui n’a que peu de kilos à perdre. Quand j’ai commencé mon rééquilibrage, mes médecins pensaient qu’il fallait une perte de 55 à 60 kilos pour revenir à un surpoids modéré. J’ai donc avancé mais comme vous pouvez l’imaginer, mon chemin est long ! Cela dit cette perte de poids a été bénéfique très rapidement sur les petits tracas dont je parle un peu plus haut (les courses, les longues marches etc.) Rajoutez à cela l’euphorie de ne plus être boudinée dans ses vêtements, voire même commencer à en mettre de côté car trop grands, le moral est revenu au beau fixe !

379700_809331237_090106-regime_H110521_L

Pour compléter mon travail nutritionnel, j’ai également repris une activité physique quand mon corps a accepté cet effort. En gros, depuis cet été, je peux de nouveau faire un peu de sport. J’ai choisi les cours de fitness plutôt tendance comme la Zumba ou le Shbam pour avoir le côté entraînant de la musique et motivant du prof et du groupe. J’y vais à mon rythme et je ne culpabilise nullement de ne pas suivre à côté de mes acolytes ! Le plus important pour moi étant la dépense calorique et le renforcement musculaire. De suivre la super prof qui fait ça tous les jours depuis 10 ans ou de connaître les enchaînements par cœur, je m’en bats la cacahuète !!! 

zumba-bruxelles

Bon et bien avant de vous perdre à la lecture de ce long et ennuyeux, car tout personnel article, je vais conclure en disant que je reste persuadée que l’obésité n’est pas une fatalité, que j’aimerais tellement que les femmes regarde leur corps différemment et qu’il est essentiel à notre époque de revenir aux sources face à la profusion de tentations, de produits prêt-à-manger industriels et tout simplement reprendre du plaisir dans les choses simples de la vie !

Je suis toujours une « obèse » mais qui se soigne et qui est heureuse !!!

 

emoticon-smiley-face-thumb6800043

A très vite les Coquettes !